En avril grève « historique » au Progrès

Imprimer PDF

Le 7 avril dernier, un mouvement de grève lancé par le SNJ a mis en évidence un véritable malaise au sein des journalistes de la rédaction du Progrès ; ils dénoncent tout à la fois : « la perte de sens dans l’exercice du métier, des effectifs en baisse et des salaires pas à la hauteur ».
La stratégie « digital first » qui donne la priorité au numérique se traduit pour les journalistes par un « empilement des taches » : rédaction, web, vidéo, alors qu’ils constatent une baisse des effectifs. Une situation résumée par la plupart des confrères « On nous demande toujours plus avec de moins en moins de moyens ».
Qualifiée d’ « historique » par le Syndicat National des Journalistes qui a fait état de 91% de grévistes dans l’Ain, 90% dans le Jura, 83% dans le Rhône…cette grève s’est traduite par un regroupement des éditions dans ces départements. Si elle a été peu suivie en Haute Loire et dans la Loire pour des raisons d’organisation technique, le malaise exprimé est bien le même. J P

Le Progrès édité à Lyon fait partie du groupe EBRA Lire→  https://www.ebra.fr/marques/le-progres